Le Tunnel sous "Cointe"
.


Sécurité routière: palme d´or
au tunnel sous Cointe

.

liaison  E40 - E25
.

Sécurité routière: palme d´or

A égalité avec le nouveau tunnel sous le Mont-Blanc, le tunnel sous Cointe a été qualifié par l´enquête Eurotest 2002 comme le plus sûr d´Europe. L´un des objectifs du gouvernement wallon d´ici 2004 est de réduire de 20% les accidents corporels de la route.

Quatorze clubs automobiles d´Europe (dont Touring) se sont penchés sur trente tunnels de douze pays européens, sélectionnés pour leur longueur et l´intensité de leur trafic international.

On sait, notamment depuis la catastrophe du Mont-blanc (39 morts en mars 1999) et du Gothard, que les risques d´accidents sont très élevés dans les tunnels et qu´ils peuvent avoir des conséquences dramatiques.

Les 14 clubs automobiles (AIT/FIA: le bureau européen de l´Alliance Internationale de Tourisme & Fédération Internationale de l´Automobile) ont donc choisi pour leur enquête de s´attarder sur des critères de trafic et du contrôle de celui-ci, sur les moyens de communication mis en oeuvre, les routes d´évacuation, les moyens de prévenir et de combattre l´incendie et la gestion de la crise.

Trois des trente tunnels obtiennent la mention "très bien": le tunnel sous Cointe (ouvert depuis juin 2000 à Liège, élément-clé de la liaison E40-E25), le tunnel sous le Mont-blanc (rouvert depuis mars 2002) et le tunnel de Wijker aux Pays-Bas. Les deux premiers décrochent une note de 96,2%.

Pour Cointe (1.639 mètres), à égalité donc avec le tunnel sous le Mont-blanc heureusement revu et corrigé, les éléments de cette réussite tiennent surtout dans l´existence de deux tunnels (et donc pas de structure mono tube, plus risquée) avec voies de liaisons et issues de secours tous les 200 mètres.

Le ministre wallon des Travaux publics Michel Daerden évoque aussi d´autres éléments: les emplacements d´arrêt d´urgence à courtes distances, l´interdiction du transport de matières dangereuses, le contrôle de la limitation de vitesse (de 50 à 80 km/h maximum), les caméras de surveillance tous les 60 mètres, l´identification automatique des files et accidents dans le tunnel, la signalisation, la télégestion du trafic...

Pour atteindre les 100%, il aurait fallu que le tunnel sous Cointe soit doté de hauts parleurs et permettre de transmettre des messages via le service trafic de la radio. Ce qui devrait être réglé en 2004.


Le Contrat d'Avenir pour la Wallonie Actualisé 24/04/2002

 

Le Pont de Liège (La Meuse) relie
les tronçons du tunnel.