Sculpture

Mady Andrien

Depuis 40 ans Mady Andrien nous sculpte la vie.

Ce sont les côtés positifs de la vie qui seront les sujets de sa sculpture ; nombre de ses sculptures nous évoquent des moments de tendresse, ou l'amour, parfois chargé d'érotisme.
Ce regard s'exprime aussi lorsqu'elle représente ses personnages dans des situations ou des positions simples, en baigneuse au bord de la piscine, en touriste, au téléphone , ou jouant.

Son regard peut aussi être parfois chargé d'ironie.
Dans 'Les Principautaires', oeuvre monumentale qui orne une place de Liège, les princes-évêques protègent avec bienveillance le petit peuple qui danse sans souci (on sait que l'histoire de Liège fut autrement plus chaotique). Même dans le monument à
Robert Gillon, le véhément leader syndicaliste, la foule des porte-drapeau reste bon-enfant.

Autre thème récurrent, le sportif en plein effort: Mady Andrien a sculpté nombre de lutteurs, de cyclistes, de rameurs, etc.. Un groupe de 'Danseurs' décore un centre commercial à Liège. C'est le plaisir de l'effort librement consenti que Mady Andrien semble vouloir nous démontrer.

Tous ses personnages ont le même visage anonyme, et peuvent donc s'identifier avec chacun de nous. L'oeuvre de Mady Andrien acquiert par là sa puissante force émotionnelle

Mady Andrien travaille la terre cuite, le bronze, le polyester, le verre, les plaques d'acier Cor-Ten. Elle produit des oeuvres de petites dimensions qu'elle expose en galerie, ainsi que des sculptures monumentales. Nombre de ses oeuvres se retrouvent sur les places et endroits publics de Liège et d'autres localités de la Province.
Parallèlement à la sculpture elle pratique aussi régulièrement le dessin.

Par l'attrait de sa sculpture, et par sa présence dans de nombreux lieux publics, Mady Andrien est sans doute devenue l'artiste plasticienne contemporaine la plus connue à Liège.

passages extraits de "artistesdeliege.be"


 

 

.