BANDE DESSINÉE

Marc-Renier

.
 

Issu d'une famille d'artistes originaire de Spa, puisque ma grand-mère était une Wolff, de cette grande famille spadoise qui remonte à Collin Leloup (1326), Marc-Renier Warnauts, qui adopte son prénom comme pseudonyme, fréquente durant trois années la section "arts plastiques" de l'institut Saint-Luc de Liège. Il complète cette formation par quelques cours du soir, dispensés à l'Acadéinie des Beaux-Arts (toujours à Liège).
Il est très fier d'appartenir à cette lignée parmi laquelle on trouve Remacle Leloup, dessinateur bien connu de l'important ouvrage " Les Délices du Pays de Liège ".
Dès 1982, on retrouve Marc-Renier au sommaire des magazines Tintin et Super Tintin. Il y conçoit quelques histoires brèves à dominante fantastique. 1983 marque la sortie de ses deux premiers ouvrages : Le Crapaud chez Jonas et Le Reflet aux éditions du Miroir. Ce dernier ouvrage constitue son unique intrusion dans ce que l'on appelle communément le graphisme Ligne Claire.
Se spécialisant dans les contes et chroniques rurales, il réalise successivement Les Yeux du Marais en 1985, le Cri du Faucon en 1987 et la Danse de l'Ours en 1989, trois albums proposés aux éditions du Lombard. En 1986, sur un scénario de Gérard Dewamme, il entreprend la Nuit des Frelons dans A Suivre (un album chez Casterman, en 1987). En 1988, il publie Contes de l'Arbre au Loup aux éditions du Miroir. Un an plus tard, changeant de registre, il s'associe avec Frank Giroud et dessine Jackson.. Ce western paraît dans Hello Bédé, puis sous forme d'albums au Lombard. Toujours chez le même éditeur, il publie en 1990 un long récit intitulé Shosha. Cette année-là, il fait son entrée dans la revue Vécu, où, sur un scénario de Patrick Cothias et Goué-Dard, il entame la série Le Masque de Fer avec la parution du premier tome Le Temps des Comédiens.
Parallèlement, en compagnie de Rodolphe, il illustre le premier volume de Melmoth, Sur la route de Londres aux éditions Dargaud. Toujours en compagnie de ce scénariste, il prépare, d'après le roman de G. Schoënauer, la série l'Héritier des Mers du Sud, destinée aux éditions du Lombard.
Les premières planches du Cœur Mangé, une histoire écrite cette fois par Denis Lapière, paraissent, quant à elles, à Hello Bédé à partir de décembre 1991. L'année suivante, il participe à la nouvelle mise en couleurs de Corentin de Paul Cuvelier.
Prolifique, Marc-Renier ne se laisse pourtant jamais aller à la facilité. D'un trait sûr et réaliste, il mène une carrière exemplaire. Du western à l'aventure en passant par le récit fantastique ou historique, il alterne les genres avec une apparente désinvolture. Il s'impose en fait comme l'un des principaux artisans du renouveau de la bande dessinée belge.